fbpx

Investir à Detroit

Détroit, un eldorado pour l’immobilier

Détroit ne fait pas rêver comme Los Angeles. L’argent n’y valse pas comme à New York. Le luxe n’y est pas ostentatoire comme à Miami. Et pourtant, la capitale de l’automobile aux États-Unis peut être qualifiée sans exagération d’eldorado pour les investisseurs, spécialement dans le domaine immobilier. Démonstration en quelques chiffres.

Background
  • Détroit a le meilleur ratio achat/location des 50 plus grandes villes des États-Unis, selon le site d’investissement Smart Asset. Pour 2018, avec une valeur de vente moyenne de 51,600.00 USD et un loyer moyen de 10,032.00 USD par année, le ratio achat/location se montait à 5,14. En deuxième position du classement, Memphis affiche un ratio de 10,01.
  • En 2019, la valeur médiane des maisons a continué d’augmenter, suivant la tendance des années précédentes, avec une croissance de 5,1%. La moyenne nationale se situe à 5,6%.
  • L’économie de la ville de Détroit croît plus rapidement que celle de l’État du Michigan depuis 5 ans (4,3%, contre 3,5%). Une tendance qui devrait se poursuivre jusqu’en 2024 au moins.
  • Détroit serait la 44 e économie du monde si la ville était un pays.
  • En 2019, le revenu médian par famille augmenté de 3,6 %. C’est mieux que la moyenne du pays (2,7%). Il devrait continuer à augmenter entre 4 et 4,7% par année jusqu’en 2024, selon les prévisions.
  • Détroit compte 18 entreprises du Fortune 1000 et 10 du Fortune 500. Plus de 1300 sociétés aux mains d’étrangers ont élu domicile dans la ville.
  • L’emploi devrait croître à 0,6% par année pendant les cinq prochaines années.
  • De gros investissements sont prévus à Détroit dans le domaine automobile, dont une nouvelle usine Fiat et d’importants projets pour Ford, Chrysler et Waymo, avec des milliers emplois à la clé.
  • De nombreux quartiers ont été revitalisés, afin d’améliorer la qualité de vie des habitants.
  • La pauvreté a décliné de 1,1%, comparé au maigre 0,3% au niveau national.

Des rendements de 10 à 15% expliqués

Comment JustInvestNow parvient-il à garantir un rendement de 10 à 15%, à Détroit ? La réponse en quelques points.

La crise économique des subprimes, en 2008, a déclenché un véritable tsunami dans l’immobilier des États-Unis. Conséquence : de nombreux propriétaires ont perdu leur maison et le marché immobilier s’est effondré.

La faillite de la ville de Détroit, en 2013, a provoqué une hausse importante du chômage ainsi qu’un exode de la population. Le marché immobilier a connu de nouvelles difficultés et les prix se sont maintenus au plus bas.

Comme les crédits hypothécaires étaient accordés au compte-gouttes, en raison des points ci-dessus, de nombreux habitants de Détroit appartenant à la classe moyenne n’ont tout simplement plus accès à la propriété. Même si la situation s’est considérablement améliorée ces dernières années, ceux-ci doivent souvent encore se contenter d’être locataires.

Le ratio entre le prix d’acquisition du bien immobilier et la valeur locative – qui a fait preuve de stabilité – explique donc ces rendements élevés.

Détroit face à ses défis

Si la banqueroute de 2013 semble appartenir définitivement au passé, Détroit, comme de nombreuses métropoles, doit encore faire face à des challenges importants dans ses quartiers les plus défavorisés. Notamment au niveau de la création d’emplois, de la pauvreté, de l’éducation et de la violence.

Pourtant, l’optimisme est de rigueur. Les indicateurs économiques, la revitalisation incessante de la métropole et l’amélioration de la qualité de vie des habitants semblent confirmer ce retour à des jours meilleurs. Et la « vibe » de la ville indique, elle aussi, un renouveau incontestable.