Et dans les environs ?

Une spécialité ancrée dans la tradition 

Spécialité culinaire de Detroit, le hot dog des restaurants Coney Island peut se trouver un peu partout dans le Michigan. Deux lieux emblématiques ayant grandement contribué à son expansion, et par lequel sont passés la plupart des futurs créateurs de nombreuses de ces enseignes, se situent côte à côte, et nourrissent une rivalité qui dure depuis plusieurs années. 

Tout commence en 1919, quand un immigrant grec du nom de Gust Keros installe au coin de l’avenue Lafayette un chariot vendeur de hots dogs. Il finit par ouvrir un véritable restaurant, et invite son frère à y travailler avec lui. Mais ceux-ci se disputent, et de nombreuses années plus tard, en 1936, ce dernier ouvre à quelques mètres seulement son propre établissement. 

C’est ainsi que naissent le American Coney Island, puis le Lafayette Coney Island. Bien sûr, tous deux sont légendaires, mais beaucoup d’autres existent, et le plat au chili est devenu un véritable symbole culinaire.

Coney Island est un nom provenant de New York, ce qui s’explique par le fait qu’au début des années 1900, de nombreux grecs et autres ont émigré en Egypte et aux Etats Unis, suite notamment à une crise économique dans leur pays en 1893, et des guerres en Europe. Parmi eux, Nathan Handwerker, immigré polonais, fonde en 1916 son restaurant de hots dogs, Nathan’s famous, qui devient rapidement extrêmement populaire, grâce à des prix cassants. Situé à Coney Island à New York, ce dernier est souvent un lieu où passent la plupart des immigrés grecs avant de se rendre à Detroit. Ce qui fut le cas des deux frères Keros, ceux qui ont popularisé la recette dans la ville. A cette époque, l’économie automobile de la région était en pleine expansion, et les Américains avaient une soif de découverte dans touts les domaines, y compris culinaire.

La nature du hot dog de Coney Island, simple à préparer, manger, emporter, et très peu cher pour une nourriture tout de même consistante, le place rapidement en tête des en cas consommés notamment par les travailleurs des usines automobiles. La plupart des arrivants grecs décident rapidement d’ouvrir un de ces types de restaurants, ou s’y font engager, car cela représente pour eux un défi bien moins important que trouver un emploi, où la barrière de la langue notamment est un vrai handicap.

Cela explique pourquoi il existe tant de restaurants Coney Island dans le Michigan, la plupart ayant ouvert depuis de nombreuses années. Au fil du temps, cette spécialité est devenu une véritable tradition, inévitable et ancrée profondément dans la culture urbaine de Detroit et ses alentours.